La capacité du tableau électrique : combien de disjoncteurs ?

tableau électrique

L’électricité est omniprésente dans le quotidien, que ce soit à la maison ou à votre lieu de travail. Encore appelé coffret électrique ou armoire électrique, le tableau électrique est l’élément central de l’installation électrique. Il est primordial de comprendre son fonctionnement, le type de disjoncteurs à utiliser, le calibre des prises et les différents dispositifs de protection à installer pour garantir une installation électrique sûre et conforme aux normes. Plus de détails ici !

La capacité du tableau électrique

Le tableau électrique est un élément essentiel de toute installation électrique. Il regroupe tous les différents disjoncteurs, interrupteurs différentiels et autres modules de protection nécessaires à une répartition efficace de l’alimentation électrique dans la maison ou l’appartement. Cet accessoire permet de distribuer l’électricité dans toutes les pièces de l’habitation.

A lire aussi : Comment optimiser les performances de son ordinateur de bureau Dell ou HP

La capacité du tableau électrique est déterminée par la puissance totale de tous les appareils électriques installés dans le logement. Celle-ci est mesurée en watts (W) ou en kilowatts (kW). Il est important de choisir un type de tableau électrique adapté à la puissance nécessaire pour éviter les coupures fréquentes ou les risques de surcharge électrique.

L’installation du tableau électrique se fait par un électricien qualifié qui s’assure de la bonne alimentation du circuit et de la protection de tout le dispositif électrique.

A découvrir également : Les questions à se poser avant de configurer son PC fixe

Les normes en vigueur

tableau électrique

Les normes en vigueur imposent certaines règles de sécurité pour l’installation du tableau électrique. Ainsi, tous les circuits électriques doivent être câblés et les accessoires rangés en respectant les réglementations en vigueur dans le pays.

Il faut savoir que les différents types de tableaux électriques proposés sur le marché sont équipés de disjoncteurs, de différentiels et d’interrupteurs pour permettre la coupure et la répartition de l’électricité dans les circuits.

Le disjoncteur est un dispositif de protection qui assure la coupure automatique de l’alimentation électrique en cas de surcharge ou de court-circuit dans le circuit électrique. La qualité du disjoncteur différentiel doit être adaptée au calibre de votre tableau électrique. Aussi, les prises électriques doivent être réparties dans chaque pièce en respectant la norme en vigueur.

De l’éclairage au chauffage en passant par chaque interrupteur et chaque prise, tous les accessoires électriques liés au tableau doivent être contrôlés par un électricien professionnel pour la sécurité de votre maison.

Les risques liés à un nombre excessif de disjoncteurs

Un nombre excessif de disjoncteurs peut causer des problèmes dans l’installation électrique. Tout d’abord, il peut entraîner une surcharge électrique, ce qui peut causer des coupures fréquentes ou des dysfonctionnements dans l’installation. De plus, cela peut rendre cette dernière plus difficile à réparer en cas de problème et augmenter le prix d’intervention sur le devis de l’électricien.

Aussi, cette situation peut rendre l’installation plus chère, car chaque disjoncteur doit être acheté individuellement. Il est donc important de choisir le bon nombre de disjoncteurs pour l’installation électrique en fonction de la puissance des appareils et des normes en vigueur.

Par ailleurs, les marques telles que Legrand, Schneider ou Hager proposent des tableaux électriques de qualité qui répondent aux normes. Ceux-ci assurent une bonne répartition de l’électricité dans les circuits électriques d’une maison.

Le tableau électrique est un élément clé de l’installation électrique. Il est important de choisir celui qui est adapté à la puissance requise pour éviter les coupures fréquentes ou les risques de surcharge électrique. Les normes en vigueur imposent certaines règles de sécurité pour l’installation électrique. Elles sont donc à respecter pour le câblage des circuits électriques.

Comment déterminer la capacité adéquate de son tableau électrique ?

La capacité adéquate d’un tableau électrique doit être déterminée en fonction de la consommation électrique et des normes en vigueur. Pour ce faire, il faut prendre en compte la puissance des appareils qui seront connectés au réseau électrique.

Pour une maison avec une consommation moyenne, un tableau composé de 12 ou 16 disjoncteurs devrait suffire. En revanche, pour les maisons à haute consommation telles que celles équipées d’une piscine ou d’un jacuzzi, le nombre de disjoncteurs peut atteindre jusqu’à 24.

Il faut se référer aux normes en vigueur selon la région où l’installation sera effectuée. La réglementation impose par exemple qu’il y ait un circuit spécifique pour les prises extérieures ainsi qu’un circuit spécialisé pour le four et la plaque de cuisson.

Il faut aussi tenir compte du budget alloué à l’achat du matériel et à son installation. Les marques proposent différentes gammes selon les besoins et les contraintes budgétaires. Il est recommandé dans tous les cas, même si cela représente un investissement supplémentaire, d’opter pour un dispositif conforme aux normes techniques européennes (NF C15-100) afin d’éviter tout risque potentiel lié à une instabilité électronique ou une panne générale imprévue.

Le choix du nombre adéquat de disjoncteurs dans un tableau électrique est crucial pour garantir une sécurité et une efficacité optimale. La capacité du tableau doit être déterminée en fonction des normes régionales ainsi que de la puissance requise par les appareils électriques.

Les solutions pour optimiser l’utilisation de son tableau électrique

Une fois la capacité adéquate déterminée, il est possible d’optimiser l’utilisation de son tableau électrique afin de prévenir les risques de surcharge. Voici quelques solutions :

Il faut répartir équitablement les circuits entre chaque disjoncteur. Cela permettra de limiter le risque d’une charge trop importante sur un seul et même circuit.

Le choix judicieux de l’emplacement du tableau électrique peut aussi contribuer à optimiser l’utilisation du dispositif. Il faut privilégier un endroit sec, facilement accessible et loin des sources potentielles d’eau ou d’humidité.

L’installation d’un système différentiel peut être une solution efficace pour éviter les courts-circuits et garantir une utilisation en toute sécurité. Ce système permet notamment de détecter les fuites électriques dans le circuit.

Il est recommandé d’utiliser des protections spécifiques pour chaque appareil connecté au réseau électrique (disjoncteur haute sensibilité, interrupteur différentiel). Les marques proposent aujourd’hui différents types conçus spécialement pour satisfaire ces besoins.

Il faut bien choisir les disjoncteurs. Il ne faut jamais hésiter à consulter un spécialiste en la matière (électricien, technicien) pour s’assurer de l’efficacité et de la sécurité de sa mise en place. Il est recommandé d’éviter le bricolage ou les installations trop hâtives pouvant nuire à un usage durable et sans danger du dispositif.

ARTICLES LIÉS